L’IGDR a le “DÉCLICS” !

Des chercheur·e·s de l’IGDR, l’INRA et BIOSIT ont participé à l’événement DÉCLICS. Leur but étant d’échanger avec les étudiant·e·s sur les différents métiers de la recherche.

L’IGDR et DÉCLICS

L’IGDR, partenaire de DÉCLICS (Développer les Échanges entre Chercheur·e·s et lycéen·ne·s pour les Intéresser à la Construction des Savoirs), a participé à une rencontre étudiant·e·s/ chercheur·e·s le lundi 20 novembre 2017. Les membres présent·e·s ont fait découvrir aux étudiant·e·s les différents aspects des métiers de la recherche. « DÉCLICS » a aussi permis aux chercheur·e·s d’aller à la rencontre des professeur·e·s. Il est important pour l’IGDR de donner du temps à la jeunesse : l’avenir de la recherche.

Qu’est-ce qu’un « DÉCLICS » ?

DÉCLICS est un événement du Cercle FSER. Ce réseau d’excellence regroupe les lauréats de la Fondation Schlumberger pour l’Education et la Recherche. Il a pour objectif de rapprocher la recherche et la société.

Conférences, speed-meetings et échanges

Image issue du site www.cerclefser.org

Une 20aine de membres de l’IGDR s’est portés volontaires pour participer aux rencontres organisées dans 2 lycées de Rennes. Le lycée Bréquigny à accueilli le groupe constitué par Claude PRIGENT et le lycée Victor et Hélène BASCH celui de Damien COUDREUSE. Ces deux responsables d’équipe ont fait une conférence suivie d’un speed-meeting. Les membres participant·e·s on alors eux 12 minutes par groupe de 5-6 lycéen·ne·s pour discuter de leur métier et répondre aux questions. La rencontre s’est terminé par des échanges entre chercheur·e·s et enseignant·e·s.

L’expérience de Nadine

Nadine GATTET, Coordinatrice du service de gestion, parle de son expérience « DÉCLICS ». Elle faisait partie du groupe de Damien.

“Cet événement a été très intéressant, autant pour les adolescent·e·s que pour les membres de l’IGDR. Je trouve l’initiative de Damien enrichissante. Il a constitué son équipe de profils et métiers différents. Les élèves ont découvert qu’un laboratoire regroupait également des métiers autres que celui de chercheur·e. Pendant le speed-meeting, j’ai expliqué aux lycéen·ne·s que l’on peut travailler dans un laboratoire sans être scientifique. Par exemple être comme moi, dans la gestion. On ne voyait pas passer les 12 minutes, l’échange était très enrichissant et agréable ! »

Twitter Grégoire Michaux

En savoir plus

 

Souscrire à notre Newsletter