CRB Cani-DNA

Cani-DNA : une biobanque française pour la collecte et la distribution d’échantillons d’ADN de chiens, modèles spontanés de maladies génétiques humaines 


Récemment, la communauté scientifique s'est intéressée au chien comme modèle spontané pour analyser les composantes génétiques de maladies homologues humaines rares et/ou complexes. Ces quinze dernières années, notre équipe s’est investie dans le développement d’outils en bioinformatique et génétique moléculaire dédiés au génome du chien. 


En parallèle, nous avons mis en place une biobanque de prélèvements canins, Cani-DNA, permettant ainsi la collecte de prélèvements d’individus atteints et de témoins indemnes. Cette ressource, développée au CNRS de Rennes depuis 2003, s’est appuyée sur un réseau vétérinaire national, incluant les praticiens, les laboratoires d’histopathologie vétérinaire et d’analyses, les cliniques et hôpitaux spécialisés, les centres de cancérologie et d’imagerie. 
Depuis 2012, une convention cadre établie par le CNRS de Rennes, avec les 4 Ecoles Nationales Vétérinaires (ENV : Alfort, Nantes, Lyon, Toulouse) et la société de génétique animale Antagene (Lyon) donne une dimension nationale à cette bio-banque. 
De plus, Cani-DNA fait partie intégrante du projet CRB-Anim, débuté en 2012 : projet français, financé dans le cadre des «Projets Investissements d’avenir» PIA1, ayant pour objectif de rassembler des Biobanques animales. 

Cani-DNA contient des prélèvements de sang et de tissus de chiens de toutes races, accompagnés de leurs données généalogiques, phénotypiques et cliniques. L'objectif principal est d'extraire les ADN et ARN à partir de ces prélèvements et de stocker les échantillons correspondants, pour les distribuer, après contrôles qualités.
À ce jour, Cani-DNA contient 21 000 échantillons d'ADN extraits à partir de sang dont 13 000 ADN stockés sur le site rennais, 6000 à Antagene et 2000 dans les ENV. Plus de 1500 échantillons de tissus (paires de tissus tumoraux/tissus sains) sont disponibles pour les projets de cancérologie comparée. Cette ressource représente environ 300 races de chiens, et plus d’une centaine de maladies génétiques homologues humaines, (nombreux cancers, comme des mélanomes, sarcomes, lymphomes, gliomes...) ainsi que de nombreuses maladies « monogéniques ». Les prélèvements correspondants à ces maladies souvent rares chez l’Homme, mais fréquentes dans une race canine donnée, constituent une ressource originale de modèles spontanés de maladies rares humaines, comme par exemple les génodermatoses, neuropathies, épilepsies, rétinopathies, anomalies du développement. La base de données constitue également une ressource épidémiologique pour toutes ces maladies canines.


Cette banque de prélèvements de chiens, unique en France, est disponible pour la communauté scientifique nationale et internationale pour des projets en génétique humaine et vétérinaire et est actuellement utilisée et distribuée dans le cadre de projets collaboratifs français, européens et américains.

Plus d'informations sur notre site et notre page facebook.

Nous contacter au 02 23 23 45 09 ou par mail.

 

Souscrire à notre Newsletter