Jabbar Khan

Relation entre la kinase Aurora-C et le cancer

Résumé :
Les kinases Aurora appartiennent à une famille très conservée de sérine/thréonine kinases. Ces kinases sont des régulateurs clés de la progression dans le cycle cellulaire. Aurora-A et Aurora-B sont exprimées dans les cellules somatiques et sont impliquées principalement en mitose. Aurora-C, en revanche, est exprimée au cours de la spermatogenèse et de l’oogenèse et est impliquée en méiose. Aurora-C est à peine détectable dans les cellules somatiques normales. Ces trois kinases cependant sont surexprimées dans de nombreuses lignées issues de cellules cancéreuses. Aurora-A est un oncogène alors que Aurora-B ne l’est pas. Dans ce travail, nous cherchons à déterminer si Aurora-C présente aussi une activité oncogénique. Nous rapportons que la surexpression d’Aurora-C induit une division cellulaire anormale résultant en une amplification des centrosomes et une multinucléation à la fois dans les cellules transfectées transitoirement et dans les lignées stables surexprimant Aurora-C. Seuls les clones stables de cellules NIH3T3 surexprimant Aurora-C active sont capable de former des colonies en agar mou, indiquant qu’un gain d’activité d’Aurora-C est suffisant pour transformer des cellules. De plus, nous rapportons que les clones stables de cellules NIH3T3 surexprimant Aurora-C active sont capable d’induire une formation de tumeur quand ces cellules sont injectées dans des souris immuno-compromises, démontrant l’activité oncogénique d’Aurora-C enzymatiquement active. Finalement, nous trouvons que l’aggressivité des tumeurs est positivement corrélée au taux d’activité kinase d’Aurora-C. Nos travaux posent Aurora-C en tant que bonne cible potentielle thérapeutique pour le traitement de cancers.

Financement :
Gouvernement du Pakistan

Jury : 17 Octobre 2011
Sophie Barillé
Chantal Desdouets
Olivier Coqueret
Reynald Gillet
Marie Berangère Troadec (co-directeur de thèse)
Claude Prigent (co-directeur de thèse)

 

Souscrire à notre Newsletter