« Le CNRS se doit d’être irréprochable sur la question des pratiques de recherche »