Publication dans Nature Communication : Rôles de TFIP11 dans la fidélité de l'épissage des pré-ARNm.

L’epissage des ARN pré-messager est une étape critique de l’expression des gènes eucaryotes. Celui-ci consiste dans le raboutage des exons et le relargage des introns composant l’ARN pré-messager pour permettre la formation des ARN messagers. Cette réaction est réalisée au sein du spliceosome, un macro-complexes dont le remodelage est très dynamique. Le spliceosome inclue 5 snRNP chacune composée d’un petit ARN nucléaire (U1, U2, U4, U5 ou U6) et de protéines. A chaque réaction d’épissage, le spliceosome s’assemble autour d’un intron, réalise la réaction d’épissage puis doit se désassembler pour pouvoir accomplir sa fonction sur un nouvel intron. Le recyclage des différentes snRNP est donc un processus fondamental du cycle du spliceosome.


Chez la levure, la protéine de liaison aux ARN NTR1 est l’orthologue de la protéine humaine Tuftelin-interacting protein 11/TFIP11. NTR1 est impliquée dans l’étape de relargage des introns, en partenariat avec l’hélicase prp43-t l’orthologue de la protéine humaine DHX15.

Dans les cellules humaines, l’inactivation fonctionnelle de TFIP11 induit des défauts d’épissage et est associée à un arrêt en mitose suivie par une activation de l’apoptose, des défauts qui ne sont pas observés lors de l’inactivation de DHX15, indiquant par là un rôle de TFIP11 indépendant de DHX15 dans les cellules humaines.

Figure a : Accumulation de pics de iCLIP significatifs classées par biotype de transcription dans deux expériences indépendantes. Les comptages représentent le nombre de marqueurs iCLIP normalisés par la longueur du transcrit (moyenne des 2 expériences). Lorsque les transcrits peuvent provenir de plusieurs emplacements génomiques (par exemple, snU6), tous les emplacements génomiques sont inclus.
Figure b : Les histogrammes représentent le positionnement des sites de fixation de TFIP11 pour les transcrits sélectionnés. La valeur maximale du signal iCLIP est indiquée en haut à gauche de chaque figure.


Cette étude publiée dans Nature Communication montre l’implication de TFIP11 dans le ré-assemblage du spliceosome dans les Cajal Bodies et dans la maturation de la snRNPU6. Cette démonstration passe notamment par l’identification des ARN directement associés à TFIP11 par iCLIP-SEQ Nous avons ainsi observé que TFIP11 se fixe préférentiellement aux petits ARN non codants UsnRNA, scaRNA (small Cajal body RNAs) et SnoRNA et par là contrôle certaines modifications de l’ARN U6, la stabilité de la tri-SnRNP U4/U6.U5 et plus globalement contrôle l’assemblage du spliceosome.


L’ensemble de cette étude souligne donc le rôle essentiel de TFIP11 dans le cycle de vie du spliceosome. Son inactivation est à la source de nombreux défauts d’épissage associés à des défauts de divisions menant à la mort cellulaire. La modulation pharmacologique de l’activité de TFIP11 par des petites molécules pourrait être une voie d’action dans les pathologies dépendantes de l’épissage.


Equipe : Equipe Expression Génétique et Développement, IGDR.

19/11/2021