Publication dans PloS Biology : Les forces antagonistes induites par RhoA et Cdc42 sous-tendent la rupture de symétrie et la rotation du fuseau dans les ovocytes de souris.

Les forces antagonistes induites par RhoA et Cdc42 sous-tendent la rupture de symétrie et la rotation du fuseau dans les ovocytes de souris.

Pour contribuer à la formation d’un embryon possédant un nombre correct de chromosomes, l’ovocyte doit préalablement réduire de moitié son patrimoine génétique, pour devenir un gamète haploïde. C’est au cours des divisions méiotiques asymétriques que les chromosomes surnuméraires seront expulsés hors de l’ovocyte, dans deux petits globules polaires. 

Les mécanismes moléculaires de la ségrégation des chromosomes et de la formation des globules polaires, sont encore mal connus. En utilisant l’ovocyte de souris comme modèle, l’équipe de Guillaume Halet (IGDR) a décrit un mécanisme original de brisure de symétrie, par lequel le fuseau méiotique – la structure cellulaire responsable de la séparation des chromosomes – effectue une rotation de 90° indispensable à l’expulsion de la moitié des chromosomes dans le deuxième globule polaire. Ce phénomène unique a été ensuite conceptualisé par simulation numérique dans le cadre d’une collaboration avec l'institut Centuri à Marseille.

Cette étude apporte un éclairage mécanistique au phénomène de « rotation du fuseau », décrit pour la première fois il y a presque 40 ans.


Equipe : Dynamique Ovocytaire et Implantation chez les Mammifères, IGDR.

27/10/2021