Thématiques de recherche de l'équipe Développement et Réparation des Muscles.

La Drosophile a longtemps été un modèle de choix pour étudier la myogenèse ; la structure musculaire et les programmes myogéniques sont extrêmement conservés entre la Drosophile et les mammifères. Les CS ont été récemment identifiés chez la Drosophile et nous avons mis au point des lignées transgéniques et des approches d'imageries pour à la fois suivre les CS in vivo et identifier les gènes régulant leur activation.

 

  • Dynamique d’activation des CS.  

Suite à des dommages musculaires les CS sont activés et migrent vers les sites de lésions pour fournir des myoblastes différenciés nécessaires à la réparation des muscles. Nous utilisons des approches d'imageries en temps réel pour décrire les étapes précoces d'activation des CS. Nous nous intéressons particulièrement à leur migration, remodelage et interactions avec d'autres types cellulaires.


  • Comment les CS perçoivent les signaux d’activation ?  

L'activation des CS est sous le control de signaux provenant du microenvironnement. La voie de signalisation Notch est un signal important, qui est nécessaire à la fois au maintien et à la prolifération des CS. Notch est également impliqué dans division asymétrique des CS pour permettre leur autorenouvèlement. L’objectif de ce projet et de comprendre comment les CS perçoivent le signal Notch au cours des étapes successives de la réparation musculaire.          


  • Identification des gènes et programmes requis pour l'activation des CS.  

Les CS sont dormantes mais peuvent être activées pour restaurer les muscles endommagés. Nous utilisons des approches génomiques pour identifier les gènes différentiellement régulés dans les CS avant et en réponse à des lésions musculaires, afin de déterminer quels programmes 1) empêchent les CS de se différencier dans des conditions physiologiques normales et 2) contrôlent les différentes étapes d'activation des CS pendant la réparation musculaire.